barre

Lenia Major, auteur jeunesse
| Bibliographie | Contact | Rencontres | Site | Boutique | E book | A paraître |

dimanche 21 janvier 2018

La nuit de la lecture, atelier poésie à Wissembourg

A l'occasion de la nuit de la lecture, la médiathèque de la ville de Wissembourg m'a proposé d'animer un atelier poésie.
Une dizaine de demoiselles se sont inscrites et ont composé ensemble un poème. Elles ont bravé une pluie torrentielle pour participer à la soirée. Quelle motivation !

L'exercice était le suivant : parmi un choix d'illustrations, elles ont voté et élu "Tree of promise" de Shawna Erback. 
Elles devaient imaginer ce que raconte cette illustration, et le raconter en rimes, le tout en une heure et demie. Un vrai boulot de pros !





Les jeunes filles ont fait preuve d'une imagination impressionnante et d'une belle capacité d'analyser et interpréter une illustration, cherchant un sens à chaque détail.

Nous sommes parties sur plein de pistes, jusqu'à choisir L'histoire, celle qui s'imposait, qui plaisait à tous.


Trois feuilles de paperboard plus tard, après des échanges enthousiastes, elles avaient tout donné, en rimes, messieurs dames, parfois même des rimes riches !



Voici la production des super poétesses en herbe : Juliette, Lyse, Elena, Félicia, Marya, Sélène, Eléonore, Adeline et Loanne. Bravo les filles, vous êtes des championnes !


Mélodie et le monde sans âme

Dans son rêve, une note appela Mélodie
Pour qu'elle la suive dans son pays.
- Je viens du monde sans âme,
Où l'arbre de la musique a éteint sa flamme.
Toutes les nuits, dans notre monde, on t'entend chanter,
On a besoin de toi pour le sauver !
Mélodie accepta et suivit la notre de musique,
Elle entra dans un univers magique.
Autour d'elle, tout était sombre et gris,
L'arbre de musique était tout rabougri.
Mélodie se sentit impressionnée,
Par cette immense responsabilité.
Face à la lune, elle se mit à chanter de tout son coeur.
Après quelques accords, le monde commença à retrouver ses couleurs.
Mélodie chanta de plus en plus fort,
Faisant vibrer sa voix d'or.
L'arbre se mit à refleurir,
Et la lune à luire.
Mélodie pouvait retourner dans son lit pour dormir, 
Car dans ce monde, ils avaient retrouvé le sourire.



A la fin de l'atelier, Loanne m'a offert sa vision de notre histoire, qu'elle avait entreprit de dessiner pendant que nous écrivions.

Une très belle soirée... à recommencer ! 

jeudi 30 novembre 2017

A peine sorti, déjà épuisé !

On dirait moi un samedi soir.
A peine sortie, déjà épuisée...
Sauf qu'il s'agit de "La photo de classe", illustrée avec brio par Fabien Öckto Lambert, aux éditions du Ricochet, disparu en quelques jours.

Mais youpi, le voilà réimprimé, disponible pour tous les sapins de France, prêt à faire rigoler des familles entières. 
Vous le trouverez dans toutes les librairies et, s'il est déjà reparti, n'hésitez pas à le commander chez votre libraire préféré !



mercredi 15 novembre 2017

Avant Noël...



Vous savez tout, il n'y a plus qu'à brancher le GPS.

Les nouveautés, les classiques (j'ai hésité avec "les best-sellers", moment chevilles qui enflent), il y en aura pour tous les goûts, tous les âges. 
Et comme d'habitude, des paillettes, des strass, des dédicaces EXCEPTIONNELLES, messieurs dames !

mardi 10 octobre 2017

Le festival du livre de Mouans Sartoux

 Aller à Mouans Sartoux, c'est d'abord survoler la baie des anges, et être assise à côté d'un paniqué de l'avion, qui se demande où on va bien pouvoir atterrir dans tout ce bleu.
Non, monsieur, n'arrache pas le siège de devant, il ne t'a rien fait et il y a bien une piste à babord, où notre pilote à la voix suave va nous poser sans encombre (il l'a déjà fait trois fois rien qu'aujourd'hui, tu sais, monsieur, ne mange pas la mousse du siège, ce n'est pas bon pour toi).


Grâce à un de nos charmants chauffeurs, direction l'hôtel. 
On croit un instant qu'on va se dorer au soleil, sous 27°, les doigts de pied dans l'eau qui clapote.

Mon œil, les copains ! Parce que c'est parti pour un WE non stop dédicaces, le ciel bleu, t'es pas prêt de le revoir, fillette ! Y a déjà 200 mètres de queue devant la billetterie.
Et pas que pour voir les stars, le beau monde, les gens intelligents, madame la ministre.
Que nenni, les parents et les enfants sont là aussi pour le livre jeunesse !



Au début, y a plein de livres sur la table et dans les cartons...


Le lendemain matin, 6 tonnes de paillettes plus tard, il n'y a plus de cartons, et presque plus rien sur la table.


Alors, je n'ai pas pu faire beaucoup de photos, parce que comme le répétait ma jolie libraire : y aura un peu d'attente messieurs dames pour les dédicaces...
De la licorne, des fées, des perroquets, des kangourous... et des doudous à gogo.


M'étant rapidement spécialisée dans la reproduction de doudou pour l'album "Les aventures d'un doudou à travers le monde", j'ai eu un moment de solitude :
- C'est quoi le doudou de Marcus ?
- Un Oryx ! Son papa lui a rapporté d'Afrique du Sud.

Merci google pour les images d'Oryx, sans lesquelles Marcus aurait eu un ours, un lapin ou une souris comme tout le monde !



Mouans Sartoux, c'est un festival où l'on peut aussi se régaler concerts, lectures, rencontres, performances...
(j'ai rien vu, étant donné que j'étais le nez dans l'aquarelle, mais ça devait être superbe pour le public, qui vient par milliers et ne s'y trompe pas).




Et c'est aussi une soirée bal avec auteurs, illustrateurs, et les adorables organisateurs et bénévoles. Ici, avec mes belles libraires. Un grand merci à eux pour leur patience, l'organisation sans faille, leur disponibilité, leur sourire imperturbable !


La photo n'est pas floue à cause du champagne, comme le cliché précédent pourrait vous le laisser croire, mais parce que les danseurs sont déchaînés !


Enfin, une dernière photo de Maison Eliza, l'édition coup de cœur du festival, où Chichi Poilu se trouve en excellente compagnie : Bérengère Mariller, Valérie Wieshar Giuliani, Anne Defréville, Flora Prevosto, Maurèen Poignonec, Caroline Attia, Johan Dayt. 
Il manque la choupinette bouille à bisous de Lou sur la photo !



On se dit à l'année prochaine au même endroit ?

vendredi 15 septembre 2017

Naissance d'un album...

Aujourd'hui, je vais vous raconter une belle histoire, celle de la naissance d'un album !
Komansétikeusasepasse ? vous demandez-vous (avec cette orthographe ou pas)

Tout commence sur facebook. 
Oui, je l'avoue, je traîne pas mal sur FB. Faire défiler les posts de chatons mignons, de gros gâteaux et de belles illustrations met mon esprit en mode veille et me permet de faire avancer mes histoires.
Donc, sur la page d'une amie, je tombe sur une illustration de Perrine Rempault qui me fait craquer. Dans ce cas-là, on n'attend pas, on demande Perrine comme amie, on regarde ses photos... Et comme elle habite pas loin, on se rencontre en vrai, autour de la table de ma cuisine.
La mayonnaise prend entre nous. On est toutes les deux un peu cinglées, on aime les prouts de licorne et les histoires fofolles.

A force de boire du thé en grignotant des cookies, arrive ce qui devait arriver : nous prend envie de tenter l'aventure éditoriale en binôme.
Il fallait un texte... bien déjanté pour stimuler nos esprits malades !

- Dis-donc, t'aimes les lamantins, toi ? demande-je à Perrine.
- Faut voir, balance ton texte !

Il n'en fallait pas plus à l'intrépide Perrine pour dire banco, on y va, on plonge, on surfe avec Lamartine, le lamantin lamentable !

Comme Perrine habite pas loin (je l'ai déjà dit ? Je radote peut-être ???), le bonheur est dans ma cuisine (toujours), car nous pouvons travailler ensemble sur le personnage, le chemin de fer, les couleurs, les techniques... Tout ce dont un auteur est habituellement privé, je le découvre.
Alors, je vous en fais profiter, de ce making off d'album.

Perrine arrive donc avec son magnifique carnet de croquis, déjà très très rempli. Elle a bossé, la donzelle. Elle ne vient pas en mode touriste, tongs au pied, en faisant la planche dans les vagues chaudes...


Sur la page de droite, le texte qu'elle a recopié, sur la gauche ses idées d'illustrations, plein d'annotations marrantes.
Je glousse en découvrant les personnages !



 Puis, lorsque nous avons terminé la partie mise en scène, elle sort son énorme boîte de crayons de couleurs.
Je rectifie, elle se la pète en livrant à mes yeux ébahis ses trois niveaux de Luminances, pour lesquels elle a déjà vendu un rein et deux genoux.



Tout cela en cherchant sur instagram et pinterest des photos de chemises à carreaux, de fleurs et de coussins pour déterminer l'Association de couleurs, avec un grand A, qui rendra Lamartine totalement irrésistible.
Ce sera donc, orange, turquoise, jaune d'or !

Lamartine est né. Il n'est plus sur word, il est sur un carnet avant de galoper sur de belles feuilles A3, d'être gouaché, hachuré, chatouillé à la mine grasse.

Ce n'est que le début, car lorsque Lamartine sera prêt, il partira, dans ses petits souliers, à la rencontre d'éditeurs audacieux, qui n'auront pas peur d'oublier licornes, loups et pirates pour faire vivre un héros méconnu, LE LAMANTIN !

Nous on l'aime, on y croit à fond, on va essayer de partager avec vous la suite de ses aventures.
Alors, vous brûlez déjà de désir de rencontrer Lamartine, notre lamantin looser tombeur ?

mardi 12 septembre 2017

Attention, mignonnerie intense !

Les amis, vous étiez prévenus, faudra pas vous plaindre.
Vous avez ouvert ce post à vos risques et périls.

Cet album est un concentré de mignonnerie à base de doudou perdu, d'enfants choupinous, de paysages adorables. 
Claire Shorrock a déployé son talent tout britannique pour transformer mon texte en élixir de douceur, de ronronnerie, de thé avec un nuage de lait, tout en nous faisant voyager d'Europe en Amérique, au Japon et en Afrique.

Un grand merci à Marion Balalud, aux Editions Circonflexe, qui a su trouver la perle pour illustrer ce texte qui, au-delà de l'aventure du doudou perdu, délivre un petit message surprise à la fin...

Ce livre est conseillé à tous les enfants et à leurs doudous !




Des doudous surdoués, qui lisent même à l'envers...


 Et sur le ventre...


En faisant un gros câlin...



Et comme l'indique le titre, vous pourrez trouver Les Aventures d'un doudou à travers le monde partout partout partout, all over the world .


Que deviennent les doudous tombés du sac, oubliés sur un banc
ou perdus au détour d’un chemin ? Ils vivent des aventures
extraordinaires ! Voici celle de Caramel, un petit ours attachant qui
charme tous ceux qu’il croise sur son chemin.
Enfants étourdis ou rêveurs, adultes distraits ou pressés, au fil des
rencontres Caramel voyage autour du monde, depuis les pinèdes
du sud de la France jusqu’à la savane africaine en passant par les
jardins de Nagasaki. C’est finalement dans les bras d’une adorable
petite fille qu’il terminera son périple… sans pour autant cesser de
voyager, car la vie réserve de nombreuses surprises !

jeudi 31 août 2017

L'heure des papapis.... késako ?



Et si c'étaient les papas qui allaient chercher leurs enfants à l'école ?



Tout commence quand la maîtresse décide : « Demain, ce sera l'heure des papas. » 
Ouais, parce que vous, je ne sais pas, mais moi, "l'heure des mamans", je trouve que ça a un petit côté d'antan qu'il faudrait faire bouger !

Lorsqu'ils apprennent la nouvelle, ces derniers trouvent tous une mauvaise excuse : tandis que Monsieur Lion prétexte que c'est pile l'heure de sa sieste, Monsieur Pigeon objecte qu'il ne connaît pas le chemin de l'école... 
Mais leurs femmes ne sont pas dupes et trouvent chacune une solution pour contrer leur manque de volonté. 
Et si, finalement, aller chercher les bouts de choux à l'école n'était pas une corvée, mais l'occasion de papoter avec les potes ? Et si les papis s'y mettaient aussi ?



Cet album existe aussi en version « gros caractères » pour les lecteurs malvoyants ou ayant des difficultés de lecture.

Un grand merci à Fatiha Djiaba et Elsa Dupuis, mes éditrices, qui ont cru en cet texte déjanté, et à Fabien Öckto Lambert d'avoir accepté de l'illustrer si chouettement !