barre

Lenia Major, auteur jeunesse
| Bibliographie | Contact | Rencontres | Site | Boutique | E book | A paraître |

dimanche 23 septembre 2012

FAQ

Pour répondre aux différentes questions que l'on me pose par mail, voici une petite foire aux questions.
Je suis un jeune auteur, pouvez-vous me donner un tuyau pour être édité ?
Le travail, la persévérance et la chance sont les seuls secrets. Les premiers textes que l'on écrit collent rarement aux demandes éditoriales, il faut creuser, retravailler, lire beaucoup et accepter de s'adapter à ce que les éditeurs recherchent. Et même lorsque l'on réunit tous ces ingrédients, ils forment rarement une potion magique. Les refus sont fréquents, voilà pourquoi les publications sont si précieuses.
Vivez-vous de votre plume ? 
HA HA HA. Même pas en mangeant tous les jours des patates. Les heures passées sur le clavier ne se comptent pas, les droits d'auteur sont plus légers que des flocons de neige portés par le blizzard. On ne fait pas ce métier pour la richesse ni la gloire, mais pour le plaisir de faire plaisir aux lecteurs. Mais je ne désespère pas d'écrire un jour le best seller qui me rendra riche et célèbre, voire belle et intelligente !
Depuis quand écrivez-vous ?
J'ai commencé à écrire en 2002, après avoir lu avec bonheur les livres des autres pendant presque trente ans.
Et j'espère continuer à lire les merveilles des autres auteurs pendant au moins 100 ans !
Pourquoi écrivez-vous ?
Franchement, on se le demande, non ?
Parce que j'ai l'espoir secret (qui ne l'est du coup plus autant) qu'un de mes livres donnera à un enfant le goût de lire. Une envie qui ne le quittera jamais et qui lui ouvrira la porte de la caverne d'Ali Baba (lire bibliothèque).
Et aussi parce que mes personnages m'obligent à écrire leur histoire et ne me laissent dormir que lorsque leurs aventures s'étalent en times new roman, taille 13, interligne 1.5.
Participez-vous à des salons, acceptez-vous les interventions scolaires ?
Avec plaisir ! Les rencontres avec les lecteurs sont les meilleurs moments du métier d'auteur. Le lonesome writer sort de sa grotte, quel bonheur !
Le rémunération que j'applique est celle préconisée par la charte des auteurs jeunesse. Vous trouverez sur leur site tous les détails, ainsi qu'une autre FAQ qui vous en dira plus sur ce que peuvent être ces animations.
Travaillez-vous avec des illustrateurs, puis-je vous proposer mon book ?
Même si j'ai beaucoup de plaisir à découvrir votre travail, je propose extrêmement rarement des projets "clés en main" aux éditeurs, ceux-ci préférant dans la grande majorité des cas créer eux-mêmes leurs tandems. Je n'ai presque jamais de pouvoir décisionnaire en matière de choix d'illustration de mes textes. Jeunes illustrateurs, proposez plutôt votre book aux éditeurs, vous aurez beaucoup plus de chance d'être publié qu'en me contactant.
Je suis étudiant en graphisme, pouvez-vous m'aider à préparer un projet scolaire ?
Encore une fois, malheureusement, mon temps est compté. Si je disais oui à tous les projets bénévoles auxquels on me demande de participer, je n'aurais même pas assez de 24 heures par jour. Je soutiens déjà plusieurs projets et causes caritatives, je ne peux en accepter plus.
Acceptez-vous de lire mon texte et de me donner un avis ?
Désolée, je ne suis pas éditeur et mon avis, très subjectif ne vous avancera pas beaucoup. Lisez-le aux enfants autour de vous, ce sera un meilleur indicateur de son intérêt.
Nous organisons une kermesse, pouvez-vous nous adresser des livres ? 
Les auteurs et illustrateurs reçoivent pour leur usage personnel et familial entre 3 et 10 exemplaires de leur livre gratuitement. S'ils en désirent plus, ils les achètent, comme tout un chacun.   Si vous désirez recevoir des lots, renseignez-vous auprès des éditeurs qui ont peut-être quelques exemplaires à vous offrir.
Je suis traducteur, comédien, pouvons-nous travailler ensemble ?
Les auteurs ne traduisent pas eux-mêmes leurs textes. Les éditeurs étrangers qui achètent éventuellement les droits des histoires s'en chargent.
Acteurs, c'est vrai, vous avez une plus belle voix (beaucoup plus belle même !) que la mienne, mais les histoires que je lis sur mon site sont offertes. Je ne peux rémunérer votre talent.
Acceptez-vous de travailler pour des éditeurs à compte d'auteur ?
NON. NON et NON !
Un éditeur digne de ce nom ne propose même pas ce genre de contrats. Auteurs en herbe qui me lisez, fuyez !  Devoir payer pour voir son nom sur un livre est de l'arnaque, qui ne sert qu'à engraisser des flatteurs. Ils abandonneront votre livre dans un coin de garage après vous avoir fait payer des services inexistants et une fabrication au coût mirobolant.
Préférez l'auto édition, si vous le souhaitez. Vous achèterez vos livres à leur véritable coût d'impression et assurerez leur vente avec plus de conviction que ces soit-disants éditeurs.


Voilà, vous connaissez un peu mieux le métier d'auteur, ses joies, ses difficultés... et ses limites. J'espère que vous ne serez pas trop déçus par les réponses qui commencent souvent par "malheureusement".

Au plaisir de vous rencontrer dans les allées d'un salon ou au coin d'une page !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire