barre

Lenia Major, auteur jeunesse
| Bibliographie | Contact | Rencontres | Site | Boutique | E book | A paraître |

dimanche 29 septembre 2013

Sandhaas d'or 2013

Pour tous ceux qui ne parlent pas l'alsacien, le titre de ce post est bien nébuleux.
Le Sandhaas d'or, chers amis, c'est le lièvre des sables d'or. Est-ce que ça vous éclaire ? Si vous n'habitez pas le nord du Bas-Rhin, je vous vois encore perplexes.

Cessons ce suspense insoutenable ! Le Sandhaas d'or est une distinction décernée chaque année par la Jeune Chambre Economique de Haguenau à différentes catégories de nominés. Il récompense des structures et citoyens qui ont agi remarquablement pour leur territoire.


Quelle ne fut donc pas ma surprise, si peu remarquable que je suis, d'être contactée par Vincent Lang, président de la JCE, pour m'annoncer que j'étais nominée dans la catégorie Loisirs et Détente. Les autres lauréats avaient créé un jeu, le Cubion, et la plus grande grille de mots croisés du monde.

Je suis donc allée à cette cérémonie en ne sachant pas à quoi m'attendre, plus habituée aux classes de minots qu'aux grandes cérémonies avec des personnes importantes, maires, députés, entrepreneurs, industriels... en costumes et tailleurs. Pour être tout à fait honnête, je craignais de m'ennuyer en écoutant des discours sans fin et surtout sans intérêt.
Re-surprise ! Car, s'il y eut beaucoup de discours, j'ai été captivée par les nominés aux trophées de l'innovation et aux Sandhaas d'or, tous passionnés, enthousiastes, investis, motivés... Leur envie rendait leurs métiers et inventions, par franchement sexy sur le papier, très concrets et intéressants. 
En ces temps de crise et de morosité, ça fait du bien de voir des gens qui entreprennent et qui mettent leurs idées en route, en défiant les problèmes qui se mettent sur leur chemin.

Rere-surprise, le jury m'a décerné le Sandhaas d'or 2013. Un grand merci à ses membres et aux organisateurs.



Je suis repartie tard , après des rencontres enrichissantes... et un sac des deux jeunes femmes lauréates de la catégorie Jeunes talents économiques.
Allez visiter le site de leur marque, Dosch (sac en alsacien). Leur idée est excellente, le modèle économique très dans l'air du temps.


Et voici le vase remis aux lauréats ! On n'y mettra pas un lièvre, mais pourquoi pas un bouquet de roses ?



2 commentaires:

Enregistrer un commentaire