barre

Lenia Major, auteur jeunesse
| Bibliographie | Contact | Rencontres | Site | Boutique | E book | A paraître |

dimanche 15 avril 2018

Le Prince des Maudits, d'Alsace en Mayenne

Eva et Emil, les héros de La fille de l'Araignée et Le Prince des Maudits, aux éditions Balivernes, sont allés se balader pour leur grand plaisir en Mayenne. Ils ont vaincu la grève pour traverser la France et ça n'était pas une mince affaire. Un suspense qui nous a tenu en haleine jusqu'au dernier jour. Partira, partira pas ?

J'ai une chance folle. Chaque voyage me permet de rencontrer des professeurs passionnés et passionnants, des élèves spontanés, motivés, drôles. 
Devinez quoi ? C'était encore le cas autour de Laval.



L'accueil qui a été réservé à mes héros médiévaux était à la fois studieux, chaleureux ET GOURMAND !

D'abord à Villaines la Juhel, au collège Paul Langevin, avec la professeur documentaliste Anne Beaucousin et la professeure de français, les élèves de 5ème ont rivalisé d'imagination pour faire vivre la série.
Des vidéos, des books de casting, un journal du collège, des questions... ET DES GÂTEAUX !


Quoi de mieux pour échanger dans la bonne humeur et être heureux de ce moment passé ensemble ?




Quelques dédicaces pour finir !




A Landivy, au collège Louis Launay, une fois de plus, Pascale Charrier, ses élèves et même tout le collège m'avaient préparé une journée médiévale... ET GOURMANDE !
(y aurait-il des indices dans mes livres qui me font passer pour un grand estomac à cheveux blonds ???)
On commence par une version de l'histoire en pâtisseries réalisées par les collégiens. Les soldats, le Bois des Maudits, le Cube, l'Allumette, le Rhin... tout y est !



Pour le déjeuner du midi, le chef et les dames de la cantine ont préparé un menu spécial : brouet, hypocras, galettes de pois chiche, purée de lentilles au safran, saulgrenée de navets, poire aux épices, etc etc... Un vrai festin servi par en costume. 
Quel honneur !
Et il y a eu des chansons à boire, des mannequins challenges, de interviews des personnages... Des rires et des applaudissements en pagaille ! 
Encore un travail si énorme que j'en ai des scrupules à écrire des livres.
Mais il semble que les élèves n'étaient pas traumatisés mais plutôt joyeux !




On enfourche nos fiers destriers, direction Evron, au collège Paul Langevin, grâce à la professeur documentaliste Christelle Trohel.
Pour accompagner des lectures de passages clés, les collégiens ont préparé les illustrations qu'une jolie (et sérieuse) demoiselle fait défiler sur un kamishibai.
C'est agréable de se laisser prendre par la lecture et de voir les images que le texte a fait naître chez les jeunes artistes.





Le club de calligraphie m'a préparé de magnifiques marque-pages !
Une fois de plus, les questions fusent, toujours pertinentes.
On échange à la fois sur le contenu du roman et le métier d'auteur.

La même interrogation revient à chaque rencontre. IL Y AURA UN TOME 3 ?
Et déception... non, l'histoire est complètement finie.
Mais il y a d'autres livres, d'autres personnages auxquels s'attacher, d'autres aventures à vivre dans les romans, c'est ça qui est chouette !


Dans les classes, certains élèves me confient qu'avant, ils ne lisaient pas de romans, que la Fille de l'Araignée est leur premier, qu'ils ont adoré, et que ça leur a donné envie d'en lire plein d'autres.
Y a-t-il plus beau compliment ?

Un grand merci à toutes les personnes qui ont rendu possible ces rencontres : les professeurs, directions et personnels des établissements. Ce furent deux jours riches en émotions !
Et bravo aux collégiens pour le travail accompli et la gentillesse de leur accueil !
Ce n'est qu'un au revoir, on se reverra avec Tulipe et Slip (private joke Landiviesque...) !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire