mercredi 12 février 2020

CAPTIFS Lauréat du PRIX GAYANT LECTURE

Je sais, ça fait longtemps que je n'ai pas alimenté ce blog, partageant plus sur FB, où la mise en ligne est beaucoup plus rapide. Mea culpa, petit blogounet !

Je reviens avec une belle nouvelle pour CAPTIFS, un roman fantastique (dans tous les sens du terme), aux éditions Samir.
Comme son grand frère CABALLERO, chez le même éditeur, Captifs prend goût à rafler les prix !

C'est donc cette semaine, à Douai, dans le cadre du Salon du livre jeunesse, organisé par l'association Brouillons de Culture, que j'ai pu rencontrer 14 classes, excusez du peu, autour de plusieurs livres, dont CAPTIFS.
Et recevoir le Prix Gayant Lecture !



La statue Madame Gayant (il ne me reste plus qu'à gagner à nouveau le prix pour recevoir le Monsieur Gayant), à côté du roman, trop la classe !


Une salle magnifique, ancien collège de Jésuites, pour recevoir le prix, ça le fait, non ?


Les élèves avaient beaucoup travaillé, menés d'une main de maître par leurs professeurs de français et professeurs documentalistes. Des supers chouettes rencontres, des supers chouettes élèves, des supers chouettes profs !
Bref, c'était... SUPER CHOUETTE !

Scénettes, boîtes mystères, questions pertinentes (et parfois impertinentes !), illustrations... j'ai encore été gâtée. Et lourdement chargée dans le train de retour.



Les primaires de Stéphane Deudon ont imaginé la carte du Sanctuaire de Nienor, un roman fantasy, qu'ils ont dévoré. Ils ont même dessiné les animaux imaginaires qui n'étaient pas illustrés dans le livre. Un boulot de fou, que je vais garder précieusement dans ma malle aux souvenirs.





Une surprise sur le salon : une institutrice dont je n'ai pas rencontré la classe vient me présenter leur production sur le recueil L'île aux aventures, chez Hemma éditions.
Pardonnez-moi, maîtresse, je n'ai pas réalisé que je mettais le tableau trop haut, je suis un peu grande et j'ai tendance à l'oublier...


Mais tout ce bonheur ne serait pas possible sans les merveilleux et merveilleuses bénévoles (surtout des dames, il faut l'avouer) de l'association Brouillons de Culture. Dynamiques, hyperactives, toujours souriantes, aux petits soins pour tous les auteurs/illustrateurs. 
Sur le pied de guerre dès potron minet, présentes dans la bonne humeur jusqu'au soir !
Un immense merci à vous ! Si mon héros, Sean, a le pouvoir de lire l'histoire des objets, vous avez le DON de partager sans relâche la lecture, et ça, c'est beaucoup beaucoup plus extraordinaire !


L'accueil du Nord, ce n'est pas une légende, on en repart reboosté par la chaleur, l'enthousiasme, la gentillesse et la simplicité de tous.
Je vous embrasse et espère vous revoir bientôt !

1 commentaire:

Véronique Cauchy a dit…

Oh, le beau bandeau rouge! Le prix en lui-même, on dirait du massepain, ça donne faim! (On reconnaît tout de suite les gourmandes…)

Publier un commentaire